Des enfants et des familles lâchés dans la nature

Une fois n’est pas coutume : un moment d’auto-promotion autour de la sortie cette semaine d’un livre que j’ai écrit pour Hatier pour encourager parents et enfants à retrouver le chemin de la nature.

Tout a commencé par ce billet écrit en avril 2018 alors qu’une vague de livres sur le shinrin-yoku déferlait en France. Deux mois plus tard, Caroline Terral, responsable éditoriale des ouvrages consacrés au « parenting » chez Hatier, m’envoie un message, complètement « out of the blue », pour me parler d’un livre auquel elle pense. Ce billet l’a guidée vers moi.

Petite coïncidence amusante, quelques heures avant de recevoir le message de Caroline, j’étais dans le bureau d’un rédacteur en chef qui me commandait mon dernier papier et qui me disait « Isabelle, tu devrais écrire un livre ! ». Ce à quoi je me souviens lui avoir répondu quelque chose du genre « Il y a déjà bien assez de livres publiés tous les ans et je ne vois pas sur quoi j’aurais envie d’écrire. » Caroline m’a rapidement fait changer d’avis…

livre cover

 

Cette semaine, « Le Shinrin-Yoku en famille : Invitation aux bains de forêt » sort en librairie et je suis très fière de mon « bébé ». Ce n’est pas le titre que j’aurais choisi car le contenu du livre ne se résume pas à cette pratique, aussi intéressante soit elle. Mais je ne suis pas une pro de l’édition et le choix du titre revient clairement à l’éditeur. En résumé, le livre raconte aux parents, et aussi en direct aux enfants, comment la nature nous fait du bien. Il donne ensuite des idées toutes simples pour s’aventurer dans la nature en famille.

Après avoir partagé des preuves (scientifiques) qu’être connecté à la nature a des effets positifs sur le développement des enfants et sur le bien-être de tous– et par conséquent qu’en être déconnecté a des effets délétères, je me lance dans un conte. Un conte que j’ai appelé « Le jeune sage et les enfants sauvages » et que j’ai pris beaucoup de plaisir à écrire. Même si j’ai dû sortir de ma zone de confort pour cela. Après tout, écrire des articles, des billets de blog, des mémoires de master, je sais faire a priori. La fiction, c’est une autre paire de manches et c’est intimidant.

Les deux parties suivantes rentrent dans le vif du sujet. La première suggère 40 activités pour tous les âges, pour beaucoup inspirées de mon expérience de parent avec mes deux fils, de connaissances plus récentes en relaxation notamment ou encore de pratiques partagées (rencontrer un arbre avec Sébastien Guéret à Chaumont-sur-Loire, par exemple). J’ai voulu mélanger des idées à mettre en pratique en pleine nature, en pleine ville et même à la maison. La dernière partie est consacrée à des pistes plus générales (créer un jardin partagé, faire une marche de nuit, suivre un stage de survie, sortir sous la pluie, rester sans rien faire pendant 10 minutes dans la nature,…).

Un message qui me semble important est d’inciter les parents à laisser de la liberté à leurs enfants, surtout dans la nature qui peut effrayer ceux qui ne sont pas assez familiers avec elle. J’ai essayé de saupoudrer ce message ici et là dans le livre, dans le conte et ailleurs. Dans cette société 0% risque, ce message doit être répété.

Hatier a créé le site Parentips pour laisser la parole à ses auteurs et voici l’article consacré à ce nouveau livre. Un autre livre sur « Les principes toltèques en famille » sort dans la même collection, Le labo du bonheur. Où on retombe sur ce mot clé. Le bonheur ! Comme de parcourir notre album de photos numériques et de revoir mes garçons, au fil des années, s’amuser dans la nature. Je ne résiste pas à la tentation de partager quelques-unes de ces photos qui sont pour moi autant de souvenirs précieux.

Pour commander le livre, le site d’Hatier, le site de la Fnac ou votre libraire préféré.