Deux hortithérapeutes au Kurdistan

Dans cette vidéo, Tamara Singh et Heidi Rotteneder, deux hortithérapeutes familières de ce blog et membres de la Fédération Française Jardins Nature et Santé, racontent comment elles sont allées à Chamchamal dans le Kurdistan irakien pour former des thérapeutes spécialistes du psychotraumatisme au travail avec le jardin.

L’équipe internationale d’hortithérapeutes qui s’est relayée auprès de ces thérapeutes locaux qui accompagnent des adultes et des enfants traumatisés par la guerre comprenait aussi les Allemands Andreas Niepel et Martin Pfannekuch et l’Américain Matt Wichrowski.

Pour en savoir plus sur la Fondation Jiyan et son jardin et sur la situation dans cette région du monde qui n’a guère connu de paix depuis le début du 20e siècle. La Fondation Jyian se décrit ainsi :  » Jîyan est le mot kurde qui signifie « vie ». Nous aidons les victimes traumatisées de la torture, de la persécution et de la violence au Kurdistan et dans le nord de l’Irak. La Fondation Jiyan est une organisation à but non lucratif qui s’occupe des victimes de torture, de persécution et de violence en Irak. Depuis 2005, notre équipe de professionnels de la santé et de défenseurs des droits de l’homme a pu aider des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants dont la vie a été brisée par la torture, les attaques terroristes, les enlèvements et d’autres formes de violence. »

Dans le jardin de Chamchamal
Dans le jardin de Chamchamal
Formatrices (assises au 2e rang) et thérapeutes en formation
Chamchamal

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.