Les composteurs urbains : « Le terreau pour faire pousser de bons voisins »

 

Emmanuel installe les vers dans leur nouvelle demeure sous le regard hilare de Jacques Boutault,  notre maire (vert), et de Damien Houbron, notre maitre composteur.

Emmanuel installe les vers dans leur nouvelle demeure sous le regard hilare de Jacques Boutault, notre maire (vert), et de Damien Houbron, notre maitre composteur.

D’octobre 2013 à octobre 2014, mon mari, mes enfants et moi avons composté chez nos voisins au coin de la rue, pendant longtemps le seul site de compostage collectif en pied d’immeuble de notre arrondissement grâce à la très dynamique Mary Dyson. Une ou deux fois par semaine, nous nous baladions dans la rue avec notre petit sac de déchets. Un peu bizarre, mais tellement épanouissant. En échange, nous récupérions au besoin un peu de compost. Avec une rapidité assez surprenante, nous avons pu installer notre propre lombri compostage dès novembre 2014 en grande partie grâce au programme de la Ville de Paris, mais aussi grâce à l’implication enthousiaste de notre immeuble.

Avec Laetitia que les lecteurs historiques connaissent également, nous sommes les référentes compost. Suite à l’inauguration de l’installation en novembre et en grande pompe, nous continuons les visites mensuelles avec notre accompagnateur, le maître composteur Damien Houbron, qui nous prodigue ses conseils. Nous sommes aujourd’hui devant un dilemme intéressant : les participants sont tellement enthousiastes que nos petits vers ne fournissent pas !

Visite de contrôle avec Laetitia, Damien et EJ.

Visite de contrôle avec Laetitia, Damien et EJ.

Recycler tous nos déchets organiques (sauf les agrumes qui « piquent les yeux » des vers et la viande qui serait trop longue à se décomposer) me donne un vrai sentiment de bonheur, de nous inscrire dans un cercle vertueux. Nous attendons le printemps avec impatience pour faire notre première « récolte » qui ira doper toutes les plantes de l’immeuble, celles que Laetitia dorlote dans les parties communes et toutes les jardinières aux fenêtres des habitants…Pour raconter les bienfaits de cette pratique possible jusqu’en ville, voici une vidéo diffusée lors de la récente fête du compostage.

 

Une réflexion au sujet de « Les composteurs urbains : « Le terreau pour faire pousser de bons voisins » »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s