Des enfants et des vers de terre

IMG_5515Tous les jeudis, on peut trouver Mary Dyson dans le minuscule jardin des Petits Pois, une crèche parentale du 2e arrondissement à Paris. Nous avions déjà rencontré Mary dans son rôle de militante locale pour la cause du compost (projet auquel je suis très heureuse de participer depuis plusieurs mois, aller ajouter nos déchets organiques dans les bacs de l’immeuble de Mary me remplissant d’une joie très concrète). Comme promis, elle m’a fait visiter le jardin il y a quelques jours. Les enfants n’étaient pas là, mais tout le monde qui passait dans cette rue du Sentier mettait le nez à la porte avec curiosité. Pour Mary, c’est simple. « J’aime jardiner, je trouve que c’est un remontant. Et j’aime les enfants. » Amener un jardin à ces petits citadins privés de nature est une évidence pour elle. Ce qu’ils aiment par-dessus tout : les vers de terre que Mary leur apporte et arroser leur jardin.

Je vais partager un texte que Mary a écrit l’été dernier pour raconter l’expérience de reprendre ce jardinet entouré de hauts murs. C’est en anglais et je prends le parti de ne pas le traduire ! Depuis l’été dernier cependant, les choses ont encore évolué : de nouveaux bulbes de l’association La Main Verte, de la menthe apportée par un restaurant marocain voisin qui a bien pris, le jasmin d’hiver et le forsythia qui commencent à former une arche autour d’une ancienne porte que Mary rêve d’ouvrir de nouveau pour rendre le jardin plus visible, plus aéré, plus ouvert. Comme dans tous ses projets et combats, Mary avance avec détermination.

Small is beautiful by Mary Dyson

On learning how to make a garden for La Crèche Parentale de Sentier from a patch of earth (3. 30 X 2.60m) fenced and walled (height of lowest wall 2.90 cm).

SUMMER/ AUTUMN 2012 The plot is already planted with tomato seedlings, radishes, a gooseberry bush, salvia, mint, wild strawberries and calendula. It has a walkway of wooden boards to keep the children (maximum of four at a time, always with two adults) out of the pervasive mud. We ask the Mairie de Paris for advice and are recommended to combine terreau (which in November they give us, with a sack of 50 mixed bulbs) and sand (which we acquire in October).

We also buy a small plastic pond for a papyrus, and a bamboo. (The latter eventually drowns from overwatering; the papyrus thrives from ecstatic drenches and, veiled, survives the winter). Next best to watering and longest in holding attention is the weekly supply of vers de terre from the local compost collective. We help the children – with metal spoons – to dig a hole for a plant or a bulb and a worm and to bed them down together. But 80 percent of the bulbs are planted by les grandes personnes.

In September we return to tomatoes and morning glories in tangled profusion. Marigolds from the neighbours upstairs and radishes have not taken, nor a clematis armandii. The children marvel at the tomatoes but are not allowed to eat anything from the garden until we have advice on soil pollution from the Agence d’Ecologie Urbaine. We begin the autumn ritual of broadcasting windborne seeds of wild impatience, morning glories, bullrush, vetch and wild sweet peas, hopeful of next summer. The weekly spell in the garden usually ends with tinkling , banging and singing – whistles, triangles, a tambourine – the children now suggest music to sign off – it means they are getting cold.

WINTER. We have planted forsythia cuttings in the shape of three wigwams for rays of yellow in March. That teaches us that we must reduce the path and make space enough for the children to move off the path! Less ‘Don’t stand on the plants!’ . We’ll try an edged round bed big enough for four children to circle, holding hands. This will have to be done in spring after the densely planted bulbs have flowered.

By New Year we have given up hope of piped water and an electricity connection. Un mur vegetal remains a dream – shared walls! But Jean-Paul Maurel from our Mairie passing by, is delighted by the transformation of ‘la dent creuse de la rue Croissant’ He agrees to back our proposal to La Voirie and the ‘responsable’ for le Patrimoine that the bricked-in door and the window above it (its elegant form is chiselled there for posterity) should be opened, at least to let in light and air and sociability. Passers by often stop to see what we are up to and to approve! We hope precedent and the current greening policy will prevail.

IMG_5516SPRING 2013. In May we have our tiny tapestry – crocus, tulip, jonquil, narcissus and hyacinths, and lilies of the valley who love the clayish soil. S does a fungus identified for us as Otidea Alutaceae by a sympa pharmacist in rue Montorgueil. Then come the purple irises around the pond – presents from the jardin partagé of la rue de la Manutention in the16th arr.!

So here we are – about to try out a solar-powered aerator for the pond,which , if successful, will stop mosquitoes from breeding and allow a couple of goldfish. We think we’ve heard house martins (hirondelles de fenêtre) twittering so we shall see about lodging the solar panel on top of a nest we’ll buy from the LPO. Perhaps the birds know that Zola was born one street south in rue Saint Joseph. In Le Ventre de Paris à propos of la maraichère and her potager he writes: ‘Paris pourissait tout, rendait tout à la terre qui, sans jamais se lasser, réparait la mort’.

Donc nous aimons notre jardin. » C’est la conclusion de Mary. Une maman, la nouvelle présidente de la crèche, passe par là. « Les enfants aiment avoir leur jardin et ils aiment cette activité qui se termine en chansons. » Des chansons en français ou en anglais avec un thème : « Savez-vous planter les choux ? » ou « Dansons la capucine »…

Avertissement : les deux semaines à venir sont les vacances parisiennes. Le Bonheur prend des vacances! A bientôt.

2 réflexions au sujet de « Des enfants et des vers de terre »

  1. Merci Isabelle, espérons que la porte sur l’extérieur s’ouvrira. Un jardin comme ça dans le 2ème, dommage qu’il ne soit pas visible. Bonnes vacances et…je pars demain matin à Chaumont sur Loire. Youpi!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s