Une lectrice partage ses découvertes en Suisse, en Belgique, en Suède

Cléa Gentile est étudiante en dernière année d’ergothérapie en Suisse. Elle s’intéresse beaucoup à la thématique des jardins de soins et de l’hortithérapie, mais ne trouvait pas grand chose autour d’elle en Suisse. Depuis quelques mois, nous échangeons et elle me fait part de ses découvertes. Elle m’a autorisée à les partager à mon tour avec vous. Des programmes en Suisse, en Belgique et aux Etats-Unis, des lectures et même deux formations qu’elle envisage de suivre en Suède. Merci à elle de nous faire profiter de ses heures de recherche.

A lire dans l'article sur le jardin conçu pour les malvoyants en Belgique. "Le semoir inventé par Christian Badot pour réaliser un semis et prendre des plantules sans les abîmer a reçu le prix «coup de cœur» au concours organisé par Handicap international Belgique en 2007." © Jacques Vandenbroucke

A lire dans l’article sur le jardin conçu pour les malvoyants en Belgique. « Le semoir inventé par Christian Badot pour réaliser un semis et prendre des plantules sans les abîmer a reçu le prix «coup de cœur» au concours organisé par Handicap international Belgique en 2007. »
© Jacques Vandenbroucke

Un peu à la manière, de la chanson « Les 12 jours de Noël », voici la liste de Cléa.

  1. Pour commencer, un livre lu dans le cadre de sa formation (Creek’s Occupational Therapy and Mental Health) et tout un chapitre traite du “Green Care”. Le chapitre résume bien les concepts du green care et son lien avec l’ergothérapie. De plus, il donne une description des différentes approches en lien avec la nature et la santé.
  1. Toujours sur le sujet du green care, un « cadre conceptuel » avec quelques théories sous-jacentes.
  1. Une ergothérapeute américaine qui a développé un programme intéressant avec des enfants.
  1. En Belgique, un jardin thérapeutique et accessible aux personnes malvoyantes.
  1. Un projet d’éducation thérapeutique à Genève, avec l’expérience d’Amanda Jullion et des jardins thérapeutiques pour patients obèses et/ou diabétiques (projet arrêté aujourd’hui si je ne m’abuse).
  1. Un article qui traite des jardins thérapeutiques existants en Suisse.
  1. L’association suisse vivaterra, en veille pour le moment, qui peut être intéressante à entendre ses objectifs (« vivaterra veut promouvoir la création de jardins thérapeutiques dans des institutions fermées – EMS, hôpitaux, prisons – afin de permettre à leurs résidents de redécouvrir les bienfaits des plantes et d’avoir un contact avec la nature en travaillant la terre »).
  1. Un jardin thérapeutique dans un établissement pénitencier à Genève.
  1. Tout proche de Lausanne, La Marcotte, un jardin d’enfant thérapeutique décrit très succinctement.
  1. En Suède, Cléa nous signale l’existence du Danderyd Hospital, endroit où les jardins thérapeutiques ont vu le jour dans ce pays et où elle a prévu de faire un stage en 2016. Si le projet se réalise, elle a promis de nous raconter !
  1. Toujours en Suède, elle a découvert un master sur la relation « santé-nature ». Auquel j’ajouterais ce programme de « horticultural therapy » toujours dans la même université, la Swedish University of Agricultural Sciences (SLU).
  1. Enfin, Cléa projette un tour d’Europe à vélo au fil d’une année. Elle aimerait visiter des jardins de soin sur sa route. Si vous avez des suggestions, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires. Ce serait un bel échange.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s