Les Jardins de Baie de Somme ouverts à tous

Saint Valéry 1Déjà évoqués lors d’une présentation de Michel Racine et Béatrice Saurel à Port-Royal des Champs en juin 2014, les Jardins de la Baie de Somme comprennent depuis 20 ans un Herbarium et depuis peu un Fruticetum, décrit par ses deux concepteurs comme un jardin pédagogique de soin et de bien-être. Le 25 septembre, on était d’ailleurs invité à participer à la première récolte dans le Fruticetum (un jardin botanique spécialisé dans la présentation d’arbustes).

D’abord, l’Herbarium classé jardin remarquable depuis 2004. Entouré de murs de silex et de galets, il surplombe les remparts médiévaux de Saint-Valery-sur-Somme. Nicole Quilliot est sa créatrice. Quand je l’appelle, elle est justement en train de ramasser des pommes dans le jardin. « L’Herbarium est composé de terrasses sur les remparts, il est impossible d’accès pour les personnes à mobilité réduite. » Décrit comme « un formidable fouillis « ordonné », rassemblant d’anciennes plantes moyenâgeuse », il accueille aussi bien les habitants que les visiteurs de passage qui aiment compléter la visite par une promenade dans les rues fleuries de la ville dont la même association s’occupe depuis 30 ans. L’Herbarium, les rues fleuries et le nouveau Fruticetum forment ensemble les Jardins de la Baie de Somme.

L'hôpital voisin a les clés du jardin.

L’hôpital voisin a les clés du jardin.

Quant au Fruticetum, il a été inauguré cette année. « Le Fruticetum a été conçu pour les fauteuils roulants au pied des remparts. L’hôpital qui est à 150 mètres et abrite une maison de retraite a reçu la clé. Ils viennent quand ils veulent. Pour l’instant, c’est le jeudi car il faut des accompagnants pour pousser les fauteuils. Il y a aussi des tables de travail s’ils veulent remporter, par exemple. Nous allons faire des manifestations intergénérationnelles », explique encore Nicole Quilliot. Interprétation contemporaine des jardins du Moyen-Age et de l’histoire de la ville, le Fruticetum est semé d’accents bleus. « Dessins et formes du jardin sont structurés par la couleur bleue, en référence à la guède ou waide, plante tinctoriale qui fit la richesse des waidiers picards au XIIème et XIIIème siècles. Le bleu des rois, bleu de Marie fut très répandu dans l’architecture de prestige », expliquent les créateurs. « Marqué au sol par des traits de céramique bleus, le damier – évocation du jeu de dame – est planté de pommiers et poiriers palissés. » De plus le plessis de cordage qui ferme l’espace est une évocation du passé du port et de sa corderie.

On rentre au Fruticetum par l’Herbarium rue Brandt dans la veille ville. Pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer à Saint-Valéry-sur-Somme, le site offre une belle promenade aérienne des deux jardins.

A découvrir aussi, ce reportage sur France 3.

2 réflexions au sujet de « Les Jardins de Baie de Somme ouverts à tous »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s